Torero, c’est un état !

dimanche 2 avril 2017
par  A.L.

Lors de sa cinquième soirée pour la saison 2016-2017, le CTJP recevait le maestro Richard Milian et deux élèves d’Adour Afición, bien connus du Club, Dorian Canton et Jean Larroquette ainsi que Mathieu Guillon.

JPEG - 36.2 ko

Rendant hommage à son épouse dont la complicité le rend heureux, Richard explique qu’après avoir mis fin à sa carrière en 2001, Adour Afición constitue le prolongement de lui-même. A travers elle, il fait profiter les jeunes de son expérience : fils d’immigrés, il s’est forgé très tôt, tout seul. Ce qu’il résume dans la formule : il est important de savoir « ce que tu es, ce que tu veux être ». Pour appuyer celle-ci, il explique que lorsque le taureau sort en piste, il est neutre. Le torero se doit de ne pas lui mentir, il peut « meubler » mais à moyen terme le taureau remet chacun à sa place.

Mathieu Guillon retrace son parcours depuis son arrivée à l’âge de 14 ans, en compagnie de Thomas Dufau, chez Richard Milian qui n’avait pas encore créé Adour Afición. Il s’investit auprès de lui en donnant des conseils, et joue le rôle du « grand frère » auprès des jeunes en leur apportant modestement « le peu qu’il a appris » en tauromachie mais surtout le plaisir qu’il en retire.

JPEG - 6.3 ko

Le désir de Dorian Canton d’emprunter le chemin de la tauromachie a eu lieu lors d’une corrida à Béziers où était programmé les taureaux de Miura et Juan José Padilla. C’est en septembre 2010 qu’il intègre Adour Afición. Sa maturité, le changement physique, font que la période actuelle est délicate : son concept de la tauromachie ne « colle »plus à ce qu’il est devenu. Reconnaissant ne pas s’être donné les bons objectifs, avec l’accompagnement de Mathieu Guillon et sous la houlette du maestro Milian, il s’active à définir ce qu’il veut être et le chemin à emprunter. Mugron, en avril prochain, est une échéance importante, une étape obligatoire pour aller plus haut.

Jean Larroquette a quant à lui rejoint Adour Afición à l’âge de 8 ans. Fidèle au maestro Iván Fandiño, il veut être torero et pour cela suit sa préparation avec assiduité.

JPEG - 62.8 ko

R. Milian insiste sur le fait qu’au-delà de l’apprentissage de la tauromachie, il aide ses élèves à devenir des hommes. Pour être exceptionnel, il faut d’abord être humble, et faire constamment des efforts. Torero c’est un état. M. Guillon précise que chacun des toreros passé chez Adour Afición (lui-même, T. Dufau, Andy Younes, Louis Husson) a sa personnalité, aucun ne ressemble à l’autre. Le maestro Milian donne la technique mais laisse totale liberté dans l’interprétation de la tauromachie.

JPEG - 35.3 ko

Une soirée riche en échanges, animée tout en élégance par Miguel Darrieumerlou, pregonero officiel du CTJP, qui s’est achevée par les traditionnelles agapes servies par les socios du CA.


JPEG - 33 ko


Brèves

Le CTJP chez Malabat à Brocas Les Forges (40)

vendredi 9 octobre 2015

JPEG - 30 ko

DIMANCHE 18 OCTOBRE 2015

10 H 00 FERRADE
13 H 00 Repas : Garbure, Jambon à Broche, Haricots Blancs, Salade, Fromage, Tourtière, Café, Vin rouge et Vin rosé compris
15 H 30 CAPEA

Prix de la Journée Adultes : 20 Euros

Réservation avant le lundi 12 octobre 2015 (Places limitées) clubtaurinpau@gmail.com

Nouveaux apoderados pour Juan Bautista

mardi 24 novembre 2009

Juan Bautista vient encore de changer d’apoderado.
La rupture s’est produite exactement comme l’an dernier , au lendemain de la fiesta campera de Riom !
La rupture a beau, comme toujours s’ être passée "amicalement", on souhaite que ce changement ne soit pas un signe d’instabilité et d’incertitude dans la carrière du torero.

C’est Sanchez Mejias qui désormais prend les interêts du torero entre ses mains, associé àCaldas.
Espinosa et Davila Miura n’auront géré qu’un an la carrière de l’arlésien.
Juan Bautista avait dû bien préparer les choses puisque rupture et nouvelle association se sont produites le même jour , en quelques heures.