mardi 14 novembre 2017
par  A.L.

Juan Bautista en visite au Club Taurin Joseph Peyré !

Le matador de toros Juan Bautista a été à la rencontre du Club Taurin Joseph Peyré de Pau où il n’a pas l’habitude de s’arrêter faute d’arènes !

JPEG - 43.1 ko

Il fait tout d’abord un bref historique de sa passion pour le taureau née dans sa famille où l’on parle de taureaux, de chevaux par profession. Passion pour l’animal d’abord dont les sensations qu’il procure sont les plus fortes.

JPEG - 29.9 ko

Jean Baptiste fait ensuite un point sur sa carrière et d’abord sa formation de torero qui a eu lieu chez lui où les toreros venaient s’entraîner et grâce aux connaissances de son père Luc (ancien rejoneador) et à la rencontre de Gilles Raoux qui l’accompagne à la soirée du CTJP. Après un passage « anecdotique » à l’Ecole taurine d’Arles c’est essentiellement lors de tientas, des échanges avec les toreros lors de corridas (Ojeda, Espartaco, Rincón,José Tomás, Nimeño, Joselito…) que s’est fait sa formation. Placé dès 12 ans face à des vaches, son évolution s’est faite rapidement, en novillada des 14 ans, et à 17 ans au Mexique.

JPEG - 25.1 ko

Après une grande porte à Madrid, la réalité, très dure, s’impose vite ainsi que la competencia avec les toreros de cette époque que sont Espartaco, Ponce, Joselito.
Après 50 novilladas SP et 75 novilladas piquées, c’est la réalisation d’un rêve et l’alternative le 11 septembre 1999 à Arles, en compagnie d’Espartaco (parrain) et Rincón (témoin). Pour Jean Baptiste « la réalité c’est qu’on se rend compte qu’on rentre dans le vif du sujet. Ce jour-là C. Rincón coupe 2 oreilles et une queue. » Une oreille pour Jean Baptiste.

Après avoir confirmé à Madrid et Mexico, il éprouve le besoin de souffler : Jean Baptiste peinait à avancer dans sa tauromachie, n’aimait pas le torero qu’il était ni l’image qu’il transmettait. Il décide d’arrêter avant de décevoir le public. Un an sans capes, muletas, sans contact avec le milieu taurin.

L’organisation du festival pour les sinistrés des inondations d’Arles de 2004, et sa participation aux côtés de JM Manzanares père, et de toreros retirés lui donne l’occasion de son retour aux arènes.

2005 est l’année de sa reprise, avec une vingtaine de corridas. 2006, Jean Baptiste gracie un taureau à Fréjus. 2007, année d’un déclic important avec une grande porte à Madrid.

Les sensations sont plus fortes dans cette deuxième partie de sa carrière : chaque année voit un pas en avant dans la perfection, dans la connaissance du taureau.

Jusqu’à 2017, au cours de laquelle et avec une régularité exemplaire Jean Baptiste atteint la dixième place au classement des matadors et des sorties a hombros à Nîmes, Istres, Bayonne, Arles, Mont de Marsan…Mais l’objectif principal est désormais 2018, année de ses 18 ans d’alternative et qui voit l’arrivée de nouveaux toreros. Le torero se dit « fier d’être sorti de périodes délicates et heureux de continuer à évoluer, d’exister après 18 ans », et espère de belles choses pour l’année qui vient.

Questionné sur sa « suerte suprema » qu’il est le seul à pratiquer avec sincérité, Jean Baptiste a expliqué : " Tout n’a pas été parfait mais ce sont les plus belles images comme à Béziers, Colmenar Viejo, Alicante ».

Attiré par le triomphe et par couper des oreilles, Jean Baptiste a expliqué que "sa recherche est de sortir le maximum des différents encastes, avec des faenas différentes qui portent sur le public ».

« En 2017, Mont de Marsan a été un rendez-vous particulier après 4 ans d’absence et où la réussite n’a pas été toujours là. Mais j’étais au bon endroit, au bon moment avec un bon taureau et une bonne faena ».

Interrogé sur le « recibir » Jean Baptiste explique qu’au moment de l’estocade le torero se doit d’être aussi aficionado, chacun dans sa capacité s’adapte. Le geste est rare, car il est difficile de s’entraîner mais il l’accomplit dans la confiance. Même si celui-ci n’est pas réussi à chaque fois comme à Dax.
Le changement intervenu chez ses apoderados devrait lui donner de se produire dans les plus grandes arènes comme Pampelune, Séville et Madrid où il est programmé d’une année sur l’autre.

Enfin, Jean Baptiste a évoqué sa cuadrilla sans changements, la fiesta campera de Rion le 19 novembre, les cartels d’Arles où comme les annés précédentes les figuras seront présentes ainsi que la nouvelle génération de toreros. Après une pause, sa préparation reprendra courant novembre avec entraînement physique, toreo de salon, tientas…

Après une soirée intéressante, Jean Baptiste a reçu le cadeau offert par le CTJP et partagé le repas qui a réuni les personnes ayant assisté à la conférence.

JPEG - 27.6 ko

JPEG - 24 ko

Articles les plus récents

dimanche 8 octobre 2017
par  A.L.

Juan Bautista, invité du CTJP

Dans le cadre de ses animations pour la saison 2017-2018, la première soirée à thème du Club Taurin Joseph Peyré, aura lieu à la Grange du Château d’Idron le vendredi 20 octobre 2017 à 19h00.
Le CTJP accueillera le Maestro Juan Bautista.
Au programme de cette soirée d’exception :
19h00 : apéritif offert par la Peña (apéritifs et boissons suivantes 1 €)
20h00 : Conférence-débat.
21h30 : Repas accompagné des vins du domaine de Grabiéou de Frédéric Dessans
Participation : 20 € par personne (conférence et repas) – 5 € pour les personnes qui assistent uniquement à la conférence.
Inscriptions avant lundi 16 octobre, dernier délai : clubtaurinpau@gmail.com
photo : Juan Bautista

dimanche 17 septembre 2017
par  A.L.

En direct : Ferias d’automne de Logroño et Madrid

LOGROÑO - Feria de San Mateo. Paseo à 18h
Samedi 23 septembre : Toros de Victorino Martín pour Curro Díaz, Juan Bautista et Román.
MADRID - Feria de Otoño . Paseo à 18h
Mercredi 27 septembre : novillos de El Ventorrillo pour Jesús Enrique Colombo, Leo Valadez et Carlos Ochoa
Vendredi 29 septembre : toros de Núñez del Cuvillo pour Antonio Ferrera, Sebastián Castella et Luis David Adame
Samedi 30 septembre : toros del Puerto de San Lorenzo pour Miguel Ángel Perera, Juan del Álamo et López Simón
Dimanche 1 octobre : toros de Adolfo Martín pour Antonio Ferrera et Paco Ureña, mano a mano.

samedi 5 août 2017
par  A.L.

Toros à BILBAO et Fiesta campera des Clubs taurins béarnais

CORRIDAS GÉNÉRALES SEMANA GRANDE DE BILBAO
Du 19 au 27 Août – Paseo à 18h00
Samedi 19 août : Toros de El Capea y Carmen Lorenzo pour Pablo Hermoso de Mendoza, Andy Cartagena et Lea Vicens.
Dimanche 20 août : Toros de Torrestrella pour Juan José Padilla, Antonio Ferrera et El Fandi.
Lundi 21 août : Toros de Alcurrucén pour Curro Díaz, Joselito Adame et Juan del Álamo.
Mardi 22 août : Toros de Jandilla pour Morante de la Puebla, Julián López “El Juli” et Andrés Roca Rey.
Mercredi 23 août : Toros de Victorino Martín pour Diego Urdiales, Manuel Escribano et Paco Ureña.
Jeudi 24 août : Toros de Garcigrande et Domingo Hernández pour Julián López “El Juli”, Alejandro Talavante et José Garrido.
Vendredi 25 août : Toros de Victoriano del Río pour Enrique Ponce, José María Manzanares et Ginés Marín.
Samedi 26 août : Toros de Puerto de San Lorenzo pour Enrique Ponce, Diego Urdiales et Andrés Roca Rey
Dimanche 27 août : Toros de Miura pour Fortes, Juan Leal et Román.
FIESTA CAMPERA DES CLUBS TAURINS BÉARNAIS,
le 16 septembre 2017 à partir de 16 heures.
Les Clubs Taurins du Béarn ont décidé de rééditer leur Fiesta Campera et pas dans n’importe quelle arène : dans l’arène du Pesqué à Orthez !
Avec en tête (...)

vendredi 23 juin 2017
par  A.L.

¡ Alicante, Pampelune, Azpeitia en direct du CTJP !

Les corridas télévisées sur Canal Toros Espagne ( liste non-exhaustive, complétée au fur et à mesure des informations recueillies) continuent en direct à la peña du CTJP (1ère partie)
ALICANTE : Feria de Hogueras de San Juan.
Samedi 24 Juin – Paseo à 19h00
Toros de Juan Pedro Domecq pour : Enrique Ponce, José María Manzanares et López Simón.
FERIA DE SAN FERMÍN DE PAMPLONA 2017, du 5 au 14 juillet : Paseo à 18h30
Mercredi 5 juillet, 20h00. Novillos de El Parralejo pour Javier Marín, Jesús Enrique Colombo et Antonio Catalán ‘Toñete’.
Jeudi 6 juillet. Toros de El Capea pour les rejoneadores Pablo Hermoso de Mendoza, Leonardo Hernández et Roberto Armendáriz
Vendredi 7 juillet. Toros de Cebada Gago pour Juan Bautista, Javier Jiménez et Román.
Samedi 8 juillet. Toros de José Escolar pour Eugenio de Mora, Pepe Moral et Gonzalo Caballero.
Dimanche 9 juillet. Toros de Puerto de San Lorenzo pour Curro Díaz, Paco Ureña et José Garrido.
Lundi 10 juillet. Toros de Fuente Ymbro pour Juan José Padilla, David Fandila “Fandi” et Manuel Escribano.
Mardi 11 juillet. Toros de Jandilla pour Miguel Ángel Perera, Cayetano et Andrés Roca Rey.
Mercredi 12 juillet. Toros de Victoriano del Río pour Sebastián Castella, (...)

Albums les plus récents

Brèves

La présidence en question

jeudi 28 septembre

JPEG - 30.3 ko

Un article paru chez nos amis du site Cositas de toros...au sujet des présidences des corridas, novilladas avec et sans picadores.

Les difficultés rencontrées : ... communication parfois difficile avec la piste, connaissances insuffisantes du public … formation insuffisante de certains délégués aux piques, des pétitions de plus en plus bruyantes mais sans mouchoirs, des prestations musicales inopportunes pendant l’arrastre …
Les préparations préalables à la course menées en amont sont donc primordiales.

Lire la suite > ici

Saint-Perdon : 27 août-novillada concours

dimanche 13 août
JPEG - 37 ko

6 novillos de Celestino Cuadri Vives, José Escolar Gil, Valedellán, Virgen María, Pedraza de Yeltes, Pincha pour,

Diego Carrerero

Jorge Isiegas

Tibo Garcia

Toutes les informations :

PDF - 14.1 Mo

9 avril 2017 : Pedraza de Yeltes à Garlin

dimanche 2 avril

8novillos8 de
Pedraza de Yeltes
pour Adrien Salenc, Marcos et le gagnant de la matinée.

JPEG - 33.4 ko

Réservation ici