Vic, lundi : Victorinos calamiteux.

lundi 24 mai 2010
par  Pierre

Vic-Fézensac, lundi, 6 toros de Victorino Martin.Lleno.Canicule.

El Fundi en pourpre et or : silence et sifflets.
Rafaelillo en vert pomme et or : salut au centre et silence.
Juan Bautista en neige du Kilimandjaro et or : salut et silence.

Hormis la présentation remarquable, rien à sauver de cette corrida de Victorino âgée dans sa plus grande partie de cinq ans et plus. Mansos sous le cheval, les pupilles de l’ex-sorcier n’avaient pas une passe et beaucoup de vice, ajustant les coups de cornes assassins. El Fundi a rapidement plié les gaules. Son passage à Vic se sera soldé par 3 silences et des sifflets. Où est passé le belluaire de Fuenlabrada ? Rafaelillo a fait ce qu’il a pu avec décision et dignité et le public lui en sut grès. Décision aussi de Jean Baptiste auteur des meilleurs détails et qui a bien tué son second adversaire en deux fois. Au total, il y a du souci à se faire pour le ganadero. Bonne féria vicoise, par ailleurs, avec 3 spectacles réussis : la novillada de Flor de Jara, la corrida d’Escolar Gil et celle de Palha ; la corrida concours et celle de Victorino décevant même les inconditionnels du genre.


Brèves

9 avril 2017 : Pedraza de Yeltes à Garlin

dimanche 2 avril

8novillos8 de
Pedraza de Yeltes
pour Adrien Salenc, Marcos et le gagnant de la matinée.

JPEG - 33.4 ko

Réservation ici

Les encastes en France pour 2016

mardi 9 février 2016
JPEG - 2.8 ko

Yannick Florenza, secrétaire national de l’Association des Critiques Taurins de France, publie sur Twitter un résumé des encastes pour les 40% connus à ce jour des taureaux qui seront combattus en France en 2016.

Arrive en tête : Domecq pour 37,9%, suivi par Santa Coloma pour 16,13% et Graciliano pour 8,06%.

PNG - 168.9 ko

Des nouvelles de Louis Husson

mercredi 4 novembre 2015

JPEG - 7.3 ko

Louis Husson écrit à celles et ceux qui ont suivi sa carrière de novillero :
Ah que la solitude silencieuse est belle à l’instant du partage.
Je m’adresse à vous, à toi, à lui, à elle, non pas en tant que torero, novillero, ou encore en tant qu’acteur retiré d’une tradition aussi ancestrale que l’est la tauromachie, mais tout simplement en tant qu’être humain.
La suite ici