JOYEUX ANNIVERSAIRE FRANCISCO !

Francisco Marco a fêté ses 32 ans à la Bodega, vendredi.
dimanche 18 avril 2010
par  Pierre

La venue de Francisco Marco vendredi soir à la Bodega de Meillon a été un nouveau succès : soirée chaleureuse et conviviale et découverte d’une personnalité rare et très touchante. Francisco qui a brillé on s’en souvient au festival, nous a conté ses débuts, à 8 ans ; son alternative avec Curro Romero et José Tomas ; ses succès et ses échecs ; bref, la vie d’un torero... Un torero qui fêtait ses 32 ans à cette occasion.
De très nombreux partenaires participaient à cette belle soirée parmi lesquels Bernrad Dupont, vice-président du Conseil Général et Patrick de Stampa président de la CCI. Merci à tous et particulièrement à Pierre Charrain, aficionado inlassable et grand ami de Francisco qui l’a amené dans nos murs. A cette occasion un chèque a été remis à la Croix Rouge au bénéfice des réfugiés d’ Haïti par Philippe Basta au nom des clubs taurins de Pau et de celui d’ Arzacq.

P.V.

Voir les photos de Jean Henry, rubrique galerie.


Brèves

9 avril 2017 : Pedraza de Yeltes à Garlin

dimanche 2 avril

8novillos8 de
Pedraza de Yeltes
pour Adrien Salenc, Marcos et le gagnant de la matinée.

JPEG - 33.4 ko

Réservation ici

Les encastes en France pour 2016

mardi 9 février 2016
JPEG - 2.8 ko

Yannick Florenza, secrétaire national de l’Association des Critiques Taurins de France, publie sur Twitter un résumé des encastes pour les 40% connus à ce jour des taureaux qui seront combattus en France en 2016.

Arrive en tête : Domecq pour 37,9%, suivi par Santa Coloma pour 16,13% et Graciliano pour 8,06%.

PNG - 168.9 ko

Des nouvelles de Louis Husson

mercredi 4 novembre 2015

JPEG - 7.3 ko

Louis Husson écrit à celles et ceux qui ont suivi sa carrière de novillero :
Ah que la solitude silencieuse est belle à l’instant du partage.
Je m’adresse à vous, à toi, à lui, à elle, non pas en tant que torero, novillero, ou encore en tant qu’acteur retiré d’une tradition aussi ancestrale que l’est la tauromachie, mais tout simplement en tant qu’être humain.
La suite ici