Pour Julien !

Julien Lescarret a fêté au club son succès Arzacquois
samedi 27 mars 2010
par  Pierre

Julien Lescarret était vendredi soir l’invité du Club Taurin Palois Joseph Peyré. Il s’agissait de fêter la réussite artistique du festival d’Arzacq , entièrement monté par des bénévoles. Un festival marqué par la grande noblesse des toros des frères Gallon qui héritèrent de deux vueltas successives et par deux grandes faenas de Francisco Marco (une oreille) et Julien Lescarret (deux oreilles).

Le film sur le festival réalisé par Yves Pétriat * a bien montré comment Julien a su se hisser au niveau d’un excellent Gallon (3ème) : une tauromachie reposée, avec du rythme, élégante et sobre bien conclue à l’épée. La tauromachie du bonheur comme l’a écrit Jean Michel Dussol dans La Dépêche du Midi. Pas de déchets, pas de démagogie, le toreo de la maturité acquise avec l’expérience.

Julien qui accepte son destin avec lucidité et courage, il nous l’a dit dans le débat qui a suivi, n’a pas d’amertume. Il est au contraire heureux et fier du parcours accompli. Il peut l’être car il s’agit d’un véritable exploit qu’aucun torero issu du sud-ouest n’a réalisé avant lui.

On a bien vu, cependant, à Arzacq, que lui aussi, avec un bon toro, était capable de briller qu’il pouvait dire des choses agréables, élégantes, voir subtiles. On était loin des durs affrontements qu’on lui propose habituellement et qu’il accepte sans rechigner ni se plaindre. Même si sa carrière a été parsemée de hauts et de bas, Julien mériterait mieux et plus de considérations de la part des organisateurs et notamment des organisateurs français. Il est cette année trop oublié c’est injuste car il est aimé d’un public qu’il a su conquérir. Quoi de plus naturel que de respecter les gouts de public qui alimente les caisses des arènes ?

L’aficion française et singulièrement celle du sud-ouest aime les toreros comme Julien Lescarret : disponibles, ouverts, courageux que l’on approche facilement et qui sait faire partager sa passion sans langue de bois ni formules toutes faites. Nul n’est prophète en son pays, il est vrai, mais nous avons besoin de Julien. Il est temps que les grandes empresas le reconnaissent.

Pierre Vidal

Film à commander sur le site http://clubtaurinpau.com/ au prix de 10 euros (au bénéfice d’Haïti) frais de port en sus.


Brèves

La présidence en question

jeudi 28 septembre

JPEG - 30.3 ko

Un article paru chez nos amis du site Cositas de toros...au sujet des présidences des corridas, novilladas avec et sans picadores.

Les difficultés rencontrées : ... communication parfois difficile avec la piste, connaissances insuffisantes du public … formation insuffisante de certains délégués aux piques, des pétitions de plus en plus bruyantes mais sans mouchoirs, des prestations musicales inopportunes pendant l’arrastre …
Les préparations préalables à la course menées en amont sont donc primordiales.

Lire la suite > ici

Saint-Perdon : 27 août-novillada concours

dimanche 13 août
JPEG - 37 ko

6 novillos de Celestino Cuadri Vives, José Escolar Gil, Valedellán, Virgen María, Pedraza de Yeltes, Pincha pour,

Diego Carrerero

Jorge Isiegas

Tibo Garcia

Toutes les informations :

PDF - 14.1 Mo

9 avril 2017 : Pedraza de Yeltes à Garlin

dimanche 2 avril

8novillos8 de
Pedraza de Yeltes
pour Adrien Salenc, Marcos et le gagnant de la matinée.

JPEG - 33.4 ko

Réservation ici