Haïti : le monde taurin solidaire

Plusieurs corridas ou festivals au bénéfice des sinistrés
mercredi 27 janvier 2010
par  Pierre

Après l’enceronna de Sébastien Castella à Nîmes au mois de mai prochain -geste magnifique !- et le festival d’ Arzacq avec le retour pour l’occasion de Stéphane Fernandez Meca en présence de Julien Lescarret, Francisco Marco, Alberto Aguilar et Mathieu Guillon -novillos de Gallon et Jalabert-, c’est désormais la féria d’Ambato qui consacrera sa novillada d’ouverture, en février, aux sinistrés d’ Haïti. Au cartel le novillero madrilène Javier Cortés, José Antonio Benítez et El Hacha. La petite commune extremeña de Navalmoral de la Mata a prévu elle aussi un festival avec un cartel composé des rejeoneadores José Miguel Callejón, Raúl Martín Burgos, Manuel Lupi, Noelia Mota, Francisco Palha et Tomás Pinto et les forcados de Arronche. Les novillos seront donnés par les ganaderías de Arucci, Conde de la Corte, Campo Amor, Carmen Lorenzo, El Cahoso y Santa Teresa. Cette générosité, car monter un spectacle taurin cela coûte en sueur et en argent, provoque l’ire de certains anti-taurins, ultras, en Espagne notamment. Comme toujours ceux-ci mettent sur le même plan le drame humain vécu par des millions Haïtiens et le sort du toro de combat. Certains demandent même aux ONG de refuser cet argent, eux qui sont bien tranquilles à se bronzer la couenne à Marbella notamment... Qui sont les humanistes ?

P.V.


Brèves

9 avril 2017 : Pedraza de Yeltes à Garlin

dimanche 2 avril

8novillos8 de
Pedraza de Yeltes
pour Adrien Salenc, Marcos et le gagnant de la matinée.

JPEG - 33.4 ko

Réservation ici

Les encastes en France pour 2016

mardi 9 février 2016
JPEG - 2.8 ko

Yannick Florenza, secrétaire national de l’Association des Critiques Taurins de France, publie sur Twitter un résumé des encastes pour les 40% connus à ce jour des taureaux qui seront combattus en France en 2016.

Arrive en tête : Domecq pour 37,9%, suivi par Santa Coloma pour 16,13% et Graciliano pour 8,06%.

PNG - 168.9 ko

Des nouvelles de Louis Husson

mercredi 4 novembre 2015

JPEG - 7.3 ko

Louis Husson écrit à celles et ceux qui ont suivi sa carrière de novillero :
Ah que la solitude silencieuse est belle à l’instant du partage.
Je m’adresse à vous, à toi, à lui, à elle, non pas en tant que torero, novillero, ou encore en tant qu’acteur retiré d’une tradition aussi ancestrale que l’est la tauromachie, mais tout simplement en tant qu’être humain.
La suite ici