La saison 2016-2017 démarre au CTJP

jeudi 13 octobre 2016
par  A.L.

Le Club Taurin Joseph Peyré démarre sa saison 2016-2017, la 18ème, dès le 28 octobre avec trois invités bien connus du monde taurin, trois chroniqueurs de talent : Zocato (Sud-Ouest), Jean-Louis Haurat (Aplausos, Toros) et Marc Lavie (Semana Grande). La soirée qui a pour thème "Écrire la corrida" sera animée par un autre chroniqueur taurin de grand talent aussi, depuis et pour longtemps associé au CTJP, Miguel Darrieumerlou.

JPEG - 17 ko

photos : Midi Libre/DDM J-M. D/CTJP

JPEG - 1.4 ko

Le 16 décembre, l’éleveur Michel Gallon sera à la peña pour nous parler de l’histoire de sa ganadería, de la saison passée, et des prochaines. Pour rappel, Francisco Marco avait coupé une oreille et Julien Lescarret en avait obtenu deux d’« Aceitero » qui avait effectué une vuelta posthume lors du festival d’Arzacq 2010.

JPEG - 11.9 ko

Michel Gallon (à gauche) et Jean-Pierre Gallon / photo:DDM J-M. D

Après les fêtes de fin d’année, janvier - le 6 précisément- verra la maintenant traditionnelle galette animer les premiers jours de 2017.
La suite... à venir !


Portfolio

JPEG - 18.3 ko

Brèves

Le CTJP chez Malabat à Brocas Les Forges (40)

vendredi 9 octobre 2015

JPEG - 30 ko

DIMANCHE 18 OCTOBRE 2015

10 H 00 FERRADE
13 H 00 Repas : Garbure, Jambon à Broche, Haricots Blancs, Salade, Fromage, Tourtière, Café, Vin rouge et Vin rosé compris
15 H 30 CAPEA

Prix de la Journée Adultes : 20 Euros

Réservation avant le lundi 12 octobre 2015 (Places limitées) clubtaurinpau@gmail.com

Nouveaux apoderados pour Juan Bautista

mardi 24 novembre 2009

Juan Bautista vient encore de changer d’apoderado.
La rupture s’est produite exactement comme l’an dernier , au lendemain de la fiesta campera de Riom !
La rupture a beau, comme toujours s’ être passée "amicalement", on souhaite que ce changement ne soit pas un signe d’instabilité et d’incertitude dans la carrière du torero.

C’est Sanchez Mejias qui désormais prend les interêts du torero entre ses mains, associé àCaldas.
Espinosa et Davila Miura n’auront géré qu’un an la carrière de l’arlésien.
Juan Bautista avait dû bien préparer les choses puisque rupture et nouvelle association se sont produites le même jour , en quelques heures.